L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

mardi 1 décembre 2009

Parfum d'amour...


Sous les arbres de décembre - Pradeboni ( Piémont italien )

Une simple poésie de printemps
D'amour, en ce jour de décembre...



Sous les arbres

Ils marchaient à côté l'un de l'autre ; des danses
Troublaient le bois joyeux ; ils marchaient, s'arrêtaient,
Parlaient, s'interrompaient, et, pendant les silences,
Leurs bouches se taisant, leurs âmes chuchotaient.

Ils songeaient ; ces deux coeurs, que le mystère écoute,
Sur la création au sourire innocent
Penchés, et s'y versant dans l'ombre goutte à goutte,
Disaient à chaque fleur quelque chose en passant.

Elle sait tous les noms des fleurs qu'en sa corbeille
Mai nous rapporte avec la joie et les beaux jours ;
Elle les lui nommait comme eût fait une abeille,
Puis elle reprenait : "Parlons de nos amours.

"Je suis en haut, je suis en bas", lui disait-elle,
"Et je veille sur vous, d'en bas comme d'en haut."
Il demandait comment chaque plante s'appelle,
Se faisant expliquer le printemps mot à mot.

O champs ! il savourait ces fleurs et cette femme.
O bois ! ô prés ! nature où tout s'absorbe en un,
Le parfum de la fleur est votre petite âme,
Et l'âme de la femme est votre grand parfum !

La nuit tombait ; au tronc d'un chêne, noir pilastre,
Il s'adossait pensif ; elle disait : "Voyez
"Ma prière toujours dans vos cieux comme un astre,
"Et mon amour toujours comme un chien à tes pieds."

Victor Hugo



"L'amour fait songer, vivre et croire
Il a pour réchauffer le coeur
Un rayon de plus que la gloire,
Et ce rayon, c'est le bonheur."
Victor Hugo

8 commentaires:

K'line Bloom a dit…

Bonsoir Jeff,
Si tu savais comme je l'attends le printemps, pour chasser tous les nuages gris de mon ciel...
"L'âme de la femme est mon parfum"...on dirait du Jean-Baptiste pur "jus" ;-))
Bises,
K'line

jeff a dit…

K'line...
Je ne te trouve pas bien enthousiaste ce soir ! ! !... Peut-être l'approche de l'hiver ?...
Les nuages gris de ton ciel ?... Si je pouvais les chasser avec quelques photos et des poésies, je recommence demain !
Bises douce K'line,
A bientôt...;-)

Jeff

K'line Bloom a dit…

Et si ce soir nous allumions chacun un briquet pour que ce ciel s'illumine ?
Bises,
K'line

jeff a dit…

Pas encore couchée à ton âge K'line ?...;-) Un briquet... ! Pas de briquet chez moi 'cause je ne fume pas ! ! ! Et toi ?... On peut essayer avec des allumettes si tu veux ! Mais pourquoi veux-tu que le ciel s'illumine ?...;-) Allez... dis-moi K'line ! Je suis ton confident ! ! !...;-)))

Si je pouvais faire plus... j'allumerais un projecteur... mais pourquoi un projecteur ?...;-)

Bises,
Jeff

Loulou a dit…

Allumettes, hiver... j'ai revu récemment une adaptation ancienne de "la petite fille aux allumettes", une animation poignante, un souvenir lointain qui se rappelait à moi, et les larmes n'étaient pas loin...

Soigne toi bien Jeff, j'ai cru comprendre que c'était la petite forme....
A très bientôt, bises
Loulou

jeff a dit…

Loulou,
figure-toi qu'en tapant allumettes, j'y ai pensé ! Mais, je me suis dit, personne ne va se souvenir de cette histoire ! ! ! Hé bien si ! Toi Loulou...! Nous connaissons les mêmes classiques !
Mais je trouve cette histoire tellement triiiiiisssssssste, que je n'ose même pas me la remémporer ! Attends ! C'est la petite fille qui se retrouve seule dans la rue un soir d'hiver où il fait très très froid ! Personne ne l'a remarque et elle trouve, je ne sais où, des allumettes et les craque une par une ! Un coup, elle voit à manger, un autre coup elle voit sa grand-mère ou sa mère et puis elle s'endort et on la retrouve morte au petit matin...! Snif !... *... Bououuuuuhhhhhh ! Mais c'est affreux ! Et c'est ça qu'on me faisait lire quand j'étais petit ! ! !...;-)
Sinon, à part les allumettes, il y a quoi encore comme histoire dans ce genre ?...
Avec mon rube, ça me remonte pas le moral ! Je sais même pas s'il me reste des allumettes chez moi ? Peut-être un champ de mines à traverser pour aller chercher ma dulcinée ! ! !... Affreux, affreux, affreux ! ! !

Bon, soyons sages Loulou ! Ce n'est qu'un nez bouché et une histoire pour culpabiliser les enfants qui ont des briquets ! ! !

Bises douce loulou !
Prends soin de toi aussi !
Je t'adore...;-)

Ciao bella !

K'line Bloom a dit…

J'ai pas osé la faire l'histoire de la petite fille aux allumettes, même si j'y ai fortement pensé...reste Cendrillon qui se chauffait les arpions dans les cendres pour ne pas geler...
Au fait, un projecteur, pour quoi faire ? La nuit est si jolie avec des milliers d'étoiles au dessus de nos têtes...et la lune veille...
Bises,
K'line

jeff a dit…

K'line, j't'en pose des questions ? Un projecteur c'est pour mieux se projeter...! Non ?
Ce soir K'line, fais pas attention, je suis totalement destroyed ! ! !... Je me verrais bien briller à tes côtés douce K avec la voie lactée comme champ pour y courir et s'y rouler dedans ! ! !...;-)

Bisous...