L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

dimanche 1 novembre 2009

Salute Sergio...

Archange Gabriel - Entrée de la chapelle du sanctuaire de Certosa di Pesio ( Piémont )

32 anni il mio amico di Pradeboni,
è troppo giovanile per morire...
Che cosa vedi Sergio ?

6 commentaires:

Owen a dit…

On dirait presque une pièce de cimetière... ??? Mais on dirait qu'il a besoin de se laver les mains un peu ??? Et les cheveux... mais bon, pas facile de rester propre quand on est cloué sur place... beau quand même... angelique... merci Jeff

K'line Bloom a dit…

On ne disparaît pas complètement, il reste toujours un peu de soi dans le coeur de ceux qui vous aiment.
Bises Jeff

Nath a dit…

J'aime beaucoup prendre les statues en photo... Gabriel est très beau figé doublement et pourtant l'air si vivant !

jeff a dit…

Merci pour vos commentaires... Je n'ai pas plus à dire ! Veuillez m'en excuser ! Mais je tenais à "afficher" ce message !... Pourquoi ?... Je ne sais pas !...

Merci pour votre tolérance !

Nathalie a dit…

Je ne parle pas italien mais assez pour comprendre "trop jeune pour mourir, Sergio". J'imagine que ce message personnel est pour toi douloureux. Ta photo est belle, vraiment très belle. Malgré mon peu de goût pour les consolations de la religion, je ne peux qu'être touchée par la spiritualité qui se dégage de certaines oeuvres. Et cette spiritualité aide à vivre.
Je t'embrasse

jeff a dit…

Nathalie, bien au-delà de tout ce ce qui "touche" aux religions, ne pas oublier "celles et ceux" qui disparaissent est inéluctable, car nous nous construisons tout au long de notre vie, à travers les différentes rencontres que nous faisons et sommes des individus "à plusieurs", transmetteurs d'un long héritage qui se transmet de générations en générations...
J'ai eu rencontré Françoise Davoine, psychanalyste, dans le cadre de mon travail qui raconte à travers un livre, "Histoire et trauma", cette notion dont je te parle...

Merci beaucoup Nathalie pour tes quelques mots remplis d'humanité et de gentillesse...

Je t'embrasse bien fort...
Merci