L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

vendredi 20 novembre 2009

Jardin d'enfant...


Feuilles de cerisier


Le jardin de Grignon

Pour atteindre le ciel
A travers ce feuillage
Il faut que tous les yeux
Se soient réunis là

Je dis les yeux d'enfants
Pareils à des pervenches
Ou à ces billes bleus
Qui roulent sur la mer

On va dans les allées
Comme au milieu d'un rêve
tant la grand-mère a mis
De grâce dans les fleurs

Et le chat noir et blanc
Qui veille sur les roses
Songe au petit oiseau
Qui viendrait jusqu'à lui

C'est un jardin de fées
Ouvert sur la mémoire
Avec des papillons
Epinglés sur son coeur

René-Guy Cadou


"Rien ne commence dans l'enfance,
même si l'on se berce de première fois.
Tout a déjà pris racine avant, sans qu'on s'en aperçoive."
Florence Delaporte

11 commentaires:

K'line Bloom a dit…

Une feuille couleur de miel, des yeux couleur de ciel, des cheveux mêlés de cuivre...voici l'automne.
Bises,
K'line

Owen a dit…

Mais tout commence dans l'enfance, même des toutes petites taches sur la peau ou sur une feuille... ou est-ce que tout cela était programmé par les racines d'avant? Qu'en sais-je ? Je sais que ta photo d'une petite feuille un peu tachetée me plaît... mais ça peut-être parce que j'avais des taches de rousseur (oui, a freckle face) quand j'étais petit... c'est pas mignon ça ?

Bonne soirée et bon weekend, plein d'illusions !

Owen a dit…

Mais K'line ? ! !
Quelle sychronicité ! Deux commentaires piles à 22h25 ! C'est fabuleux !

Bon weekend K'line, ch'suis content que tu te manifestes encore, même si TTLG aurait fermé ces volets temporairement...

K'line Bloom a dit…

Owen, mon poème, c'est toi alors ?
;-))
Bises

Margaret Pangert a dit…

Salut Jeff~ Cette feuille n'etait pas nee avec le mycete (fungus); il l'a attrape apres l'enfance meme. Si on l'a traitee avec du "fungicide," elle s'ameliorait. Les gens sont comme ca. Si on est ne, par exemple, avec un derangement d'esprit, on peut le traiter. Oui? Bises.

K'line Bloom a dit…

Mais quelle cruche cette K'line...des taches de rousseur, bien sûr ! Owen...je trouve ça super mignon ! ;-)
De mon côté, je suis plutôt colonisée par les grains de beauté...à moins que cela ne soient des coccinelles ? ;-))
Bises à tous,
K'line

Roxana a dit…

brillance et espoir. tout est la.
quel joli matin tu m'as offert, Jeff...

jeff a dit…

K'line,
tu dis ça parce que tu es gourmande...;-)))
Pensées "mielleuses" douce K'line

Bises,
Jeff

jeff a dit…

Owen,
Je ne sais pas si tout est programmé comme tu le dis...!
Les tâches de rousseur, certainement...!
Que tu parlerais un jour d'enfance sur un blog avec moi, certainement pas... mais... va savoir ! ! !...;-)))

Amitiés my pixfriend !
Ciao amigo !

jeff a dit…

Margaret,
le mot "traiter", "traitement" ne me plait pas beaucoup...:-)
je pense que tout simplement avec l'envie, le désir, l'amour de faire bouger, ne serait-ce qu'un peu, les choses, on peut essayer d'apporter de l'apaisement, de l'amélioration, de la considération, amener vers peut-être à être moins "dérangé" comme tu le dis !...;-)
Mais bon, les cas extrêmes de feuilles qui deviennent n'importe quoi, un traitement adapté peut les aider... à s'améliorer...mais les causes ? ! ?...

Bises,
Jeff

jeff a dit…

Roxana,
si la vision de quelques feuilles t'apporte brillance et espoir, c'est que tu as gardé ton âme d'enfant !...;-)
Ne change pas !

Bisous,
Jeff