L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

mercredi 9 septembre 2009

Surface ou apparence ?

Chiusa di pesio

L'apparence est ce qui apparaît, et souvent disparaît... L'apparence est souvent assimilée à la surface des choses, voire l'illusion.
Ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ?
Et pourtant l'apparence est ce que nous percevons des choses, notre premier contact avec le monde.

"Nos actes ne sont éphémères qu'en apparence.
Leurs répercussions se prolongent parfois pendant des siècles.
La vie du présent tisse celle de l'avenir."
Gustave Le Bon

12 commentaires:

namaki a dit…

Ainsi l'apparence d'une chose sera différente d'une personne à l'autre !
Une très belle texture dans cette image !

Robert a dit…

Je préfère regarder cette fenètre de l'extérieur. La grille me fait froid dans le dos.

jeff a dit…

Et oui Namaki ! Les apparences ne sont que des apparences ! Chacun comme tu le dis, est différent... heureusement !
Ciao bella !...:-)

Robert, tu as eu le courage de laisser un commentaire avec un sujet aussi complexe que ambivalent ?... Merci l'ami !...
Ceci dit, ce n'est qu'une grille !... Derrière, il y a peut-être un somptueux patio avec une fontaine et des oiseaux qui chantent... cui cui cui ! Mais les apparences sont trompeuses... tout comme notre superbe monde de blogger ! ! !
Ce type de sujet doit être trop chiant ou inintéressant pour la communauté ! Hugh ! Comme je les comprends les fidèles bloggers ! ! !...
Merci beaucoup dans tous les cas Robert d'avoir fait une halte devant cette grille ! ! !
Amitiés de blog !...;-)
Ciao Amigo !...:-)

K'line Bloom a dit…

Oui, les apparences, cela me rappelle vaguement les cours de philo de terminale, l'allégorie de la caverne de Platon, etc.
J'aime bien ta rhétorique pour en arriver à sauver ce que nous laissons derrière nous. Et il y a tant à faire !
Bises

jeff a dit…

Cours de philo, cours de philo...! Ici K'line, point de cours de philo... ! Juste mes photos accompagnées de citations qui donnent le tempo à ma "musique" !

Mais tu réapparais au fait ! ! ! Comme quoi... les apparences... !
Bises K'line !
A bientôt !...:-)

K'line Bloom a dit…

Oui, je réapparais, mais le coeur n'y est pas trop (réponse à tes commentaires sur TmLG).
Take care,
K'line

Margaret Pangert a dit…

Si on pense a cette photo comme une peinture abstraite, elle est vraiment pleine de possibilites. Comme un reve ou derriere les nuages il existe une fenetre grillee et on ne peut pas echapper une vie cloitree. On ne peut pas meme voir l'exterieur. Pourtant, au debut on a eu de l'espoir: la couche de peinture orange, les essais de coller du ciment. L'Europe est trop ancien; il y en a trop d'histoires. "Leurs repercussions se prolongent parfois pendant des siecles." Tu vois le probleme? C'est plus facile de recommencer dans une frontiere neuve (le Mars, la lune)?
Bises ;)

jeff a dit…

Margaret... l'Europe trop ancienne ! ! ! Mais tu n'y penses pas ! Recommencer sur la lune ? En apesanteur, je le sens mal !... Quand ce n'est pas assez consistant, difficile de s'y accrocher !...
A bientôt... sur Mars ou Saturne !
Bises
Ciao...!...;-)

Owen a dit…

bonjour Jeff ! j'suis là enfin, moi qui me fais rare... je pense que tu savais d'avance que j'allais ADORER cette photo... oui, j'aurais probablement photographié cette fenêtre et mur en délire de décrepitude et grille vaguement sinistre peut-être à cause de l'apparence un peu crasseuse, mais le mot clé c'est : Texture ... et tu sais comment j'adore tout ce qui est riche en texture de délabrement, le monde qui se fonde en miettes et poussière et délabrement, car l'homme a construit bcp de choses, mais est-ce que l'homme saura maintenir tout ce que l'on a construit ?

Je te souhaite un excellent weekend, moi je dois bosser encore et encore... suite à des absences imprévues... bon, rien à faire, faut sourire, et aller bosser...

A+ et à bientôt...

jeff a dit…

Owen, merci pour ton commentaire si tu es "surbooké" comme on dit !
J'aime dans les vieilles pierres, les façades en décrépitude, ce que mon regard peut "inventer" et le pouvoir qu'a l'imaginaire à y redessiner tout un monde qui n'existe pas et qui prend forme selon le regard que chacun y porte !
Mais beaucoup ne voient rien dans ce type de choses ! J'aime bien ce que tu dis de ce côté éphèmère que l'Homme s'emploie tout de même à rendre utile voire éternel... mais qui en fin de compte ne résiste jamais au temps qui passe !

Hasta la vista Amigo !...
Je ne sais pas s'il faut te dire bon week-end, mais je te le souhaite quand même !... Bonne fin de semaine Owen !
A bientôt !...;-)

alterdom a dit…

Somptueuse,
cette façade aussi desquamée et sensible qu'un visage d' aïeulle

jeff a dit…

Et on sait bien que les aïeulles comme tu dis ont de somptueuses sensibilités !