L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

dimanche 9 septembre 2012

Enfin... seul ?

...déjà seul !...




"Les deux mots les plus brefs et les plus anciens, oui et non,
sont ceux qui exigent le plus de réflexion."
Pythagore








Je ressens un temps d'hésitation,
Et j'ai du mal à avancer...
Au milieu de l'agitation,
Je m'égare, hésite, doute...
Est-ce que je dois dire "oui" ?
Peut-être faut-il dire "non" ?...
Oui parce que je suis seul,
Et ça je le sais sans hésitation...
Mais je n'ose pas toujours me l'avouer,
Et m'imagine entouré, choyé, aimé,
Alors que les gens de ma création
N'ont jamais dit "oui" à mon prénom !
Où donc sont-ils passés ?
Est-ce qu'il y a quelqu'un qui les connait ?

Oui, je suis bien seul,
Et ne suis seulement accepté et connu
Que par ces bouts de fleurs et d'herbes,
Par cet air que je respire,
Par cette lumière qui m'éclaire
Et par ces arbres qui m'observent !

J'ai envie d'être pris par des bras aimants,
D'être enfin reconnu, embrassé, aimé...
Peut-être faut-il dire "non" à tout celà,
Non à jamais ; je dois bien me l'avouer !
La seule réponse à cet isolement,
c'est "oui" à la solitude qui me tient compagnie...

Alors je m'allonge dans les bras de la nature
Pour être apprivoisé par ces choses éphémères
Qui ne durent que le temps d'un été...
Insectes, fleurs, papillons ou araignées...
Non, tu ne viendras plus ;
C'est désormais une vérité !
Je n'ai pas le choix
Et je dois dire "oui" à la liberté,
A ce sentiment qui me transporte
D'un être humain à l'autre,
D'un regard bleuté vers un autre...
C'est à ce prix que je peux m'accepter !
















Toi, belle, magique, éphémère nature, 
avec ta lumière et tes sourires,
Avec ta chaleur ou tes caprices,
je sais que tu ne me laisseras pas tomber !
Mais tout de même... isolé,
La solitude, c'est pire quand on est seul...
Alors, s'il te plait...
Accepte-moi, comme je sais...
Et pose à nouveau sur moi
La tendresse de ton iris bleuté...








"On est libre
qu'en étant seul."
Arthur Schopenhauer

13 commentaires:

elena nuez a dit…

excellent!!! I like a lot!!!

Plum' a dit…

Cette série est magnifique...et le texte si poignant.
La nature nous prend dans ses bras pour nous consoler et nous redonner des forces quand l'envie nous a quitté. Ces "petites choses" ont un véritable pouvoir pour nous régénérer. Bises

namaki a dit…

ah la nature ! si seulement nous prenions soin d'elle comme elle prend soin de nous !

Marty a dit…

un écorce qui ressemble à un sourire et tes images de fleurs qui oscillent dans le vent ! elles ont la merveilleuse odeur du soleil et les couleur de l'été qui s'enfuit ! c'est magnifique ! la nature console et adoucit la solitude des coeurs !
bon dimanche Jeff
bisous

Nath a dit…

Magnifique série photographique !
Je pense qu'Arthur a raison... mais je pense que même à deux, la liberté existe à condition d'en avoir conscience l'un et l'autre ! Pourquoi l'amour serait un lien qui gâche la liberté ? Non ! tant qu'il y a le respect de l'autre !
Une nature toujours aussi caressante, sauvage... dans tes clichés !
Bises Jeff !

Rêveuse bleue a dit…

hum...pas facile d'être ce que l'on voudrai, être aimé pour soi, comme un cadeau, simplement, sans détours aucun....
Voir cette flamme qui réchauffe en retour de son regard...
Sentir une main s'enlacer entre nos doigts, là, doucement entendre le s coeurs se murmurer leur chaude mélodie...
Nature, humain d'ailleurs, ceux qui ont griffés nos âme en profondeur, puissent-ils nous laisser le chemin libre...libre de croire que plus loin fleurira la fleur magique de l'amour...

Ton texte est puissant Jeff, j'espère que tu trouveras la paix
La nature nous aide, donnons lui la main
Douce soirée
Bisous

mirae a dit…

bonjour Jeff, c'est beau le texte et les photos.
la lumière c'est comme un amant.
belle journée multicolore.

Nathalie a dit…

Faut-il être malheureux pour être un bon artiste ? Je ne crois pas. Mais l'intensité des sentiments que la douleur inspire est souvent créatrice...

La solitude t'invite à l'invention d'images et de textes magnifiques Jeff.

Aiko Beloved a dit…

j'adore..

jeff a dit…

Elena, merci beaucoup pour votre passage...
Amitiés ;-)

Plum', K'line, ta fidélité est précieuse... Merci infiniment...
Bises :-)

Namaki Dominique, la nature demande à recevoir plus de soins... et moins voir de pollueurs... mais ça... c'est une autre question...
Amitiés ;-)

Merci beaucoup Marty, l'été est bien finit ! Vive le prochain !!! ;-)
Bises ;-)

Nath, merci beaucoup... ;-) Les caresses de la nature ne sont tout de même pas naturelles !
Amitiés :-)

Rêveuse bleue, vrai qu'il n'est pas facile d'être ce qu'on est pas...
Bises ;-)

Mirae, merci beaucoup ! Belle journée toi aussi ;-)
Bises...


Nathalie, il est possible de créer ( heureusement) sans être malheureux !!! :-) Quant à être artiste... ? Être au moins l'artisan de sa vie.. c'est déjà pas mal ! :-)
Merci beaucoup...
Bises ;-)

Aiko, merci pour "J'adore..." ;-)
Amitiés...

jeff a dit…

Désolé pour mes brèves réponses... J'espère avoir plus de temps pour vous accorder le temps nécessaire pour vous répondre correctement...
Merci de votre compréhension...

Nathalie a dit…

Je ne t'ai peut-être pas assez dit comme j'aime les dernières photos de ta série, bulles légères aux couleurs douces qui se fondent dans un flou rêveur. Les pensées s'envolent, flottent et passent.

Je reviens aussi sur ta phrase "Peut-être faut-il dire "non" à tout celà, Non à jamais ?"

Il n'y a pas si longtemps je me suis posé la même question. Sur le point de quitter quelqu'un je me demandais si c'était la dernière fois que je serais dans les bras d'un homme.

La réponse est non, bien sûr. Après les heures sombres viennent les éclaircies. Après la douleur de la séparation viennent de nouvelles amours, de nouvelles sources de joie. N'en doute pas, Jeff. Tu es quelqu'un d'extraordinairement capable de donner et de recevoir de l'amour. Il faut juste accepter que cette phase de deuil d'une relation brisée est incontournable. Par le travail que tu fais aujourd'hui, ce douloureux travail de clôture mais aussi de réflexion et d'ouverture aux autres sensations qui te font du bien, tu accomplis une reconstruction prodigieuse dont tu sentiras plus tard les effets bénéfiques.


Courage Jeff. C'est vrai que nous sommes plusieurs ici à ne te connaitre que par tes photos et tes textes, pas "en vrai", mais ce que tu nous révèles de toi est une magnifique humanité. Merci de la partager avec nous.

jeff a dit…

Merci Nathalie ! Je savaisbien que j'étais un être extraordinaire ;-) ... et en parlant d'humanité, en ce qui te concerne... :-)
Amitiés...
Bises ;-)