L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

samedi 19 mai 2012

Seul...

... rien ne me manque...

Photo Erwin Olaf ( The keyhole 7 )



"L'amour d'une mère c'est comme l'air :
C'est tellement banal qu'on ne le remarque même pas.
Jusqu'à ce qu'on en manque."
Pam Brown



Des heures, des minutes à attendre ;
Rien... ou quelque chose ;
Peut-être viendra-t-elle ?...
ou ne viendra pas !
Quoi ?
La solitude, pour enfin découvrir un sentiment,
Se sentir exister pour quelqu'un,
Ne plus être seul, vide, creux, au coin...

L'obscurité, le noir, la nuit,
Le froid, le silence, la faim,
Rester vide dans un coin,
Sont mes repères, des amis étranges,
Mais eux, au moins, me sont fidèles...
Je les connais bien !

Le temps passe et rien ne vient !
L'air que je respire est toujours pareil,
Amer, poussiéreux et acide,
Comme une moisissure volatile,
Une sorte d'insecte inconnu,
Une espèce que j'appelle "mépris"...

Tu as frappé à la porte
Et je me suis senti seul !
Je pensais que tu ne viendrais pas...
Mais je n'avais rien, je ne le savais pas
Et je n'en savais rien ;
On ne manque de rien
Quand on aime pas,
quand on aime rien...

Mes yeux plongés dans ton regard,
L'air n'a plus jamais été le même
A la respiration de ta bouche...
La lumière a changé, s'est allumée
A la clarté de tes yeux bleus...
J'ai abandonné mes insectes noirs,
Et d'ailleurs, ils n'existaient pas !

J'ai maintenant faim de vie et d'amour !

La nuit je rêve encore,
On appelle ça des fantômes je crois,
Je me souviens encore de ce coin,
Noir,
Où je n'étais même pas seul,
Acide,
Où je n'existais pas...



"C'est ce qui manque
qui donne la raison d'être."
Lao-Tseu

21 commentaires:

Kat Imini a dit…

Bonsoir Jeff, cette photo quelle émotion, "seul", la solitude c'est terrible, surtout quand elle est au fond du cœur, quand elle appelle une présence à jamais "révolue". Il faut renoncer, non pas capituler, mais renoncer à ce qui ne sera jamais et peut-être par là même avoir d'autres choix, il est des renoncements nécessaires, toujours plus simple à dire ou écrire qu'à faire. Je sais de quoi je parle. Bises à toi.

Marty a dit…

on se trimballe tous des casseroles, des chagrins et quand ça fait trop de bruit faut couper le fil et les laisser sur le bord de la route !
regarder devant et avancer !
quand il pleut, les villes sont belles, les pavés brillent et Hyères doit être super jolie ! peut-être même qu'il y aura un rayon de soleil pour redonner le sourire
j'aimerais voir ça et effacer cette image du petit garçon triste
qui est dans tous les coeurs !
je t'embrasse Jeff !
bon dimanche
la pluie c'est un peu de soleil qui tombe dans les yeux

jeff a dit…

Merci Kat ! :-)
Cette photographie de Erwin Olaf est "superbe" !
Bises ;-)

jeff a dit…

Marty, il est temps justement de couper le fil des casseroles... ;-)
Merci :-)
J'attends le rayon de soleil !!! :-)
Bises ;-)

Plum' a dit…

Quand la cicatrice se referme, plus besoin de fils...Bises Jeff

jeff a dit…

fil ou fils ?... :-)
Merci Miss K !
Bisous ;-)

Théorème a dit…

Transmettre des émotions, par vos images ou celles des autres, à travers vos textes, c'est déjà ne plus être seul.

jeff a dit…

Merci Théorème ;-)
Amitiés...

mirae a dit…

ah que c'est poignant cette photo ca déchire mon coeur. tout le monde pense que l'enfance est toujours plein de joie ce n'est pas toujours le cas meme en les familles ou ca semble que tout va bien les enfants peuvent souffrir.
beau chemin a toi
-il y a toujours nous qui peut nous libérer a travers aussi une autre personne.

jeff a dit…

Une photo pour être vu car les textes ne sont pas toujours lu :-)
Merci beaucoup Mirae...

mirae a dit…

ah le poème est puissant sans doute...

lise a dit…

Un texte poignant écrit en blanc sur fond noir, comme si la couleur était partie.

C'est tellement juste. on ne remarque pas ce qui vit en nous tant qu'on le vit, la prise de conscience de la qualité de ce vécu vient quand, pour quelque raison, nous avons le sentiment qu'il n'est plus là.

jeff a dit…

@ Mirae : Pour moi, oui ! Les mots de ma vie ! :-)

@ Lise : Plutôt Lise... trouver le bon moment dans sa vie pour "faire le ménage" !!! ;-)
Merciii... :-)

Elin a dit…

This is really a strong image Jeff. A lot of feelings is running through my body right now. I love images that sets my emotions running.

jeff a dit…

Thanks a lot Elin...! If you experience as many sensations... is that while I can express my feelings !!!
See u =)

Nathalie a dit…

Un poème extrêmement fort pour une histoire poignante. Je te remercie de l'avoir écrit et publié.

Nathalie a dit…

J'ai été très touchée aussi par ton billet du 23 mai :
"dans une prochaine vie, papa,
j'aimerais te reprendre comme père."

jeff a dit…

Lorsque j'ai ouvert ce blog Nathalie, je savais qu'un jour j'y exprimerais mon histoire... :-)
Merci... infiniment Nathalie !
Bises

Rêveuse bleue a dit…

Juste sublime d'émotions...

jeff a dit…

Je ne sais pas si les émotions sont sublimes... :-) ... elles prennent de la place...
Merci beaucoup Rêveuse bleue ;-)

jeff a dit…

Le poème puissant Mirae ?
Je crois qu'il y a des milliers de sites sur internet avec des choses bien plus puissantes qu'ici !!! ;-)
Je n'ai aucun "sensationnel" à proposer ici ! ;-)
Belle journée Mirae... :-)