L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

samedi 9 février 2013

Bon Jour...


Aure
Aure [ Photo Stéphane Giner ]




1 2 3...

Je n'ai pas toujours eu cette difficulté
A vivre avec quelque chose qui manque...
L'enfance est faite d'instants fragiles
Où parfois tout peut basculer,
De moments passés à s'instruire
A savoir de quoi demain sera fait...
Un seul regard suffit à faire exister
Comme il peut détruire l'espoir d'avancer ;
Alors que d'autres jouent en riant
S'amusent à cache-cache, chat perché,
A courir dans la rue, dans les prés...
1 2 3 c'est fermé, je suis resté prisonnier !

Une pièce noire, pas pour jouer,
Ni pièce pour interpréter un rôle,
Future mise en scène de lendemains
Où je serais l'acteur de mon quotidien...
Rien de tout ça dans ce noir élaboré ;
Une pièce sombre comme celles fermées à clé ;
Il en faut de l'imagination pour entrevoir l'horizon,
Du temps pour le concevoir, l'observer, l'apprivoiser...
Et malgré toutes ces heures comptées,
L'univers se construit avec de sombres mètres carrés...

Quelle chance j'allais dire,
L'enfant ne prend pas de suite conscience
De la fondation sur laquelle il est posé : 
On peut passer des jours et des heures
A tourner en rond autour d'un trou
Sans savoir que dedans on peut y tomber ;
On peut même s'en faire un allié
Une sorte de compagnon béant
Qui prend le pouvoir sur vos pensées...
Quelle perte de temps à combattre
Cet inconnu inexistant disparu à jamais !

Fort heureusement, comme nous le savons tous,
Il n'y a rien de plus capricieux que des clés
Qui s'amusent à se cacher, se perdre ou s'égarer
Dans un des nombreux recoins de l'habitation !
La clé de cette porte, là, derrière moi,
N'est pas tombée dans les mains de ce compagnon,
De cet espèce d'ami noir au regard sombre,
Qui d'un seul trou l'aurait bien absorbé !

Un trait de lumière et quelques paroles
Sont venus éclairer la surface de cet horizon ;
Tiens... il y avait des fenêtres et des volets ?
C'est dans tes yeux belle Sylvette
Que j'ai alors commencé à exister...
La couleur du ciel donnée à ta vision
M'est devenue inspiration, vers toi,
D'une infinie bleutée à l'horizon,
Mise en scène parfaite d'une apparition
A faire vibrer les cordes vocales
Dans une interprétation de mon premier rôle,
Celui où j'ai eu envie de dire "Bon Jour"...
J'en ai oublié le gouffre profond
Qui de sa voix monotone et monocorde
Me suppliait de ne pas l'abandonner...

Hélas mon cher, toi mon bourreau et mon ami,
Je vais devoir te laisser un instant ;
Tu m'as fait peur tu sais ?
Je pense que tu n'avais pas assez d'appétit
Pas assez faim pour m'anéantir,
Me faire disparaître et m'engloutir...
La caresse d'une main bienveillante
Vaut bien plus que tous les levers de soleil !

Mais, j'avais dit "Un instant",
Et ce trou n'avait pas tout à fait disparu ;
Il y a comme un manque qui ne se comble jamais...
Le plus beau des regards peut s'éteindre
Se voiler, noir, derrière de nuages épais...

Même si adulte il y a quelque chose qui manque,
J'entends encore les battements de tes longs cils,
Tels des oiseaux vers l'aurore s'envolant doucement ;
Oui, c'est vrai... Parfois, tout peut basculer !



"Aucune grâce extérieure n'est complète
si la beauté intérieure ne la vivifie.
La beauté de l'âme 
se répand comme une lumière mystérieuse
sur la beauté du corps."
Victor Hugo

10 commentaires:

clo a dit…

Bon Jour Jeff...
Quel joli final ce texte..
Même si adulte il y a quelque chose qui manque,
J'entends encore les battements de tes longs cils,
Tels des oiseaux vers l'aurore s'envolant doucement ;
Oui, c'est vrai... Parfois, tout peut basculer !

Oui , parfois et heureusement tout peut changer , a la lecture de ton texte , je me suis souvenue avec tendresse et émotion de la personne qui m'a "sauvé" pour la première fois , quand sortant d'une adolescence douloureuse , je ne savais plus vraiment ni quoi espérer , ni a qui ,quoi ,référer de solide , de constructif..de rassurant..
Un geste , un mot , une histoire d'amour peut changer le cours de la vie de quelqu'un..le noir , le sombre , les larmes et la douleur ne sont pas fatalité..et quand on a ressenti une fois la lumière et la puissance de l'amour que l'on est capable de donner a ceux que l'on aime , un jour , ou toujours , comment rester dans le noir..moi je crois que la seule clé , remède , a bien des maux ,c'est l'amour avec un grand A , au sens universel du terme et chaque histoire personnelle se doit de nous ouvrir a cette dimension là,..tu vas penser que je suis illuminée , c'est un peu vrai , mais je reste convaincue du bien fondé de mes propos..l'humanité ne peut sortir de sa noirceur qu'en éduquant ses propres enfants a mieux s'aimer , s'aider , se respecter..on y verra peut être plus clair après ..
J'aimerai tant qu'il n'y ait plus d'enfants enfermes dans une pièce sombre avec pour ami un gouffre encore plus sombre..
L'amour peut guérir bien des blessures..ça en tous les cas je le sais..:)
Je t'embrasse , passe une bonne fin de dimanche..:)

jeff a dit…

Merci beaucoup Clo... :-)
Bah... illuminée... ? Nous sommes deux alors ;-)
Je parle d'un trou, celui dans lequel la maladie peut t'embarquer... La psychose se crée, s'élève symboliquement autour d'un trou sur la base d'aucune fondation... d'où une structure instable, fragile, prête à se détruire à tout instant... Mais je suis persuadé que dans la petite enfance tout peut s'inverser s'il y a un regard bienveillant, un regard qui fait exister l'autre... Ça ne guérit pas par enchantemment... mais ça peut faire changer le chemin et s'élever autrement...
Bisous Clo :-)

N Nath a dit…

Quel regard, superbe ! On a l'impression qu'il contient le monde entier !
Bon dimanche Jeff !
bises

jeff a dit…

Cette photographie est d'une beauté rare... J'aurais bien aimé en être l'auteur ;-)
Merci beaucoup Nath :-)

la fourmi....... a dit…

coucou,
Bientot,
le printemps..
et...,
des nouvelles de toi....
j'éspére que tout va bien...
belle journée..
bizzz
claire

jeff a dit…

Et pourquoi ça irait pas ? :-) Merci en tous cas de penser à ce brave Jeff ( je parle de moi maintenant à la 3ème personne !!! )...
Bientôt le printemps... et de nouveaux post sur LIB !!! Je prends mon temps... ;-)
Merci infiniment Claire :-)
Porte-toi bien et reçois stp des zénormes bisous ;-)
A bientôt...

Miles Dethings a dit…

Jeff, nice post, really very nice.....
Regards, Miles.

jeff a dit…

Thanx a lot Miles Dethings :-)

★MaRiBeL★ a dit…

───▄▀▀▀▄▄▄▄▄▄▄▀▀▀▄─▄▀▀▄▀▀▄ .
───█░▓░░░░░░░░░▓░█─▀▄───▄▀ .
────█░░█░░░░░█░░█────▀▄▀──.
─▄▄──█░░░▀█▀░░░█──▄▄─░█▀▀ █
█░░█─▀▄░█▄▄▄█░▄▀─█░░█░█─█ █

★MaRiBeL★

jeff a dit…

Très très joli MaRiBeL ;-)