L i f e i s b e a u t i f u l

L i f e i s b e a u t i f u l
ce dont on manque

"Ce qu'on a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." Platon


ce dont on manque
ce dont on manque

ce dont on manque

mercredi 4 mai 2011

Mémoires d'un coquelicot !

Mémoires d'un coquelicot !



"Pour être heureux,
il faut essayer de vivre chaque minute au charme que nous lui trouverons
lorsqu’elle ne sera plus qu’un souvenir."
Henri Troyat


Un souvenir de coquelicot qui date de quelques mois,
et qui, peut-être, encore se souvient de moi !
Ce n'est pas que tout est éphémère,
mais ce que je vois semble déjà n'être plus là...




"Et si nous n’étions rien de plus
que le souvenir de quelqu’un ?"
Stanislaw Jerzy Lec

35 commentaires:

Mathilde a dit…

Le coquelicot, ma fleur préférée ! Pour son côté éphémère, sa fragilité ? Certainement ! Je promets d'en parler à ma psy !!!
Moi j'aimerais bien n'être qu'un souvenir pour quelqu'un (un souvenir heureux bien sûr) plutôt que le souvenir de quelqu'un laissant supposer que je n'existe pas, ou si peu !
Serions nous que des fantômes qui rencontrons d'autres fantômes ? Il faut avouer que des fois il y a de ça, j'avais même écrit sur mon blog à ce sujet !
Pour l'heure mon commentaire est bien réel tout comme ta magnifique photo !
Bien à toi !

clo a dit…

C'est beau de vivre dans la mémoire des autres...et je suis sure a présent que tout est éphémère..c'est ce qui donne a chaque chose intense que l'on vit un gout unique...qui survivra a l’absence..:o)
bises éphémères mais sincères...
a bientot Jeff..:o)

Loulou a dit…

j'aime beaucoup beaucoup
Loulou en manque de coquelicots ;-)
des baisers

Owen a dit…

On ne se lasse jamais de voir apparaître au bord de nos routes et dans certains champs heureux ces fragiles et éphémères fées en jupes inverties rouge-orange, une couleur des plus vives qui fait vibrer nos rétines de bonheur...

Merci Jeff pour cette petite goutte d'avant plaisir qui va bientôt déferler dans le grand nord après avoir déjà commencé sa danse dans le vent du sud.

Un Bonjour nordiste de notre part vers les habitants plus au sud des régions lointaines ensoleilées...

Nathalie a dit…

Une éphémère corolle rouge barrée d'un trait de plume vert. C'est beau.

Nous ne sommes pas tout à fait le souvenir de quelqu'un, plutot le souvenir de quelques d'autres. Quelques-uns auront le souvenir de nous, pendant un certain temps.

dianne a dit…

Si belle votre photo de cette série brillante de pavot rouge parmi les greens de nombreuses teintes.

bisous

xoxoxo ♡

K'line Bloom a dit…

Ta signature...;)
J'en ai vu plein aujourd'hui :)
Bises

jeff a dit…

Mathilde,
loin de moi de penser à des choses tristes... Les souvenirs heureux, ça existe !
J'adore les coquelicots ( je ne sais pas pourquoi, et je veux bien l'adresse de ton psy ! ! !...:)...) et je parle ici de ce qui éphémère presque insaisissable...
Cette citation est peut-être provocatrice mais très poétique, romantique, philosophique...:)
Je n'y vois pas de fantômes ! Pour être le souvenir de quelqu'un, il faut quand même exister ! Moi, je me sens là pour construire, comme tout le monde je pense, l'avenir et peut-être de futurs souvenirs...:) Cette citation me fait penser à l'abnégation de soi...:) pas dans un sens religieux !
Mais je ne viendrais pas te tirer pas les pieds pour autant...:)

Amitiés...

jeff a dit…

Clo,
nous ressemblons beaucoup dans la façon de saisir la vie et ses instants !...:) Ca m'inquiète ! ! !...:) je ne suis pourtant pas ton souvenir ! ! !...:)

Amitiés

jeff a dit…

Loulou,
je vais manquer de poésie... mais,tu crois que ça pousserait en Inde des graines de coquelicots en sachets ?...:)

Bises

jeff a dit…

Bien le Bonjour Owen...
Très aimable à toi de venir jusqu'ici pour me faire un bonjour !
Ce n'est pas une photographie récente ! Je l'ai ressortie de mes placards... J'arrive pas à trouver un seul coquelicot en ce moment ! ! !...:)))

Amitiés ami du nord !
Il commence à faire chaud par ici... mais j'ai bien peur que ça ne dure pas...

jeff a dit…

Nathalie,
une personne appréciée comme toi ne peut être souvenir pour une seule personne ! Au lendemain d'une soirée, nombreux sont ceux qui doivent se souvenir de toi...:)

Amitiés...

jeff a dit…

Dianne,
je crois que tu as raison de ne voir que l'essentiel, ce coquelicot ! Le reste, c'est du remplissage, du blablabla ! La philosophie, ça peut empoisonner la vie ! ! !...:)

Merci beaucoup...

jeff a dit…

K'line,
c'est quoi que tu as vu aujourd'hui ?...:)
Il m'arrive souvent de me souvenir de toi...:)

jeff a dit…

En ce moment, j'essaie de mettre en application cette pensée d'Henri Troyat ! ! !... et c'est pas de la tarte !...:)

Kat Imini a dit…

Heureuse de retrouver ton oeil derrière la photo, un coquelicot en plus ! Saisir l'instant, le savourer, le garder, les souvenirs sont les alambics de nos vies. Bises.

Roxana a dit…

ah, un coquelicot! juste quand j'en avais vu des etranges hier, du train, en rentrant de Buacarest - est-ce que ca existe, des coquelicots blancs? j'ai cru rever, pourtant ils etaient vrais, mais je n'arrive pas a croire qu'ils auraient pu deja fleurir - mystere... et je viens ici et je trouve un rouge, tres mysterieux aussi... je t'embrasse Jeff, je cherche encore mes mots pour parler de tes iris a la Van Gogh, que j'adore tout smplemement, ils me rendent folle (j'ai meme envoye le lien a des amis!)...

Marty a dit…

hello Jeff ! hier j'ai lu quelque part cette citation de V. Hugo :
"le plus lourd fardeau c'est d'exister sans vivre" !
ou vivre sans exister ???
être le souvenir de quelqu'un, je
trouve ça plutôt romantique !
et tu verras, l'année prochaine les
coquelicots reviendront pour se
rappeler à toi.... ils ne t'oublient pas !
Jeff, je te souhaite une belle journée ! carpe diem !
bisous

K'line Bloom a dit…

Des coquelicot Jeff, une persistance rétinienne de coquelicots...Bises :)

Pastelle a dit…

Ils reviennent. Dans la nature et sur les blogs. Et pour moi c'est vraiment le signe de l'été.
Mais voilà que tu me dis "souvenir" et tu bouscules le temps.
Ton souvenir je l'ai rencontré ce matin.
Alors il est vivant.

jeff a dit…

Kat Imini,
les alambics de nos vies... ou tout simplement des souvenirs !...:)

jeff a dit…

Roxana,
un coquelicot blanc, je pense en avoir vu un au Maroc ( presque blanc, légèrement rosé )... Mais je ne crois pas que ça existe... sinon en rêve ou dans de lointains souvenirs...:)

Bises et merci pour ton enthousiasme au sujet des iris...:)

jeff a dit…

Marty,
je ne sais pas si c'est un fardeau mais exister sans vivre, ce ne serait qu'exister et vivre qu'à travers des souvenirs...:)

Peut-on cumuler les deux Marty ?...:)

jeff a dit…

Oui, oui, ça va K'line... une persistante rétinienne ou un simple plaisir à voir des coquelicots bien rouge sur des tapis de verdure...:) Je trouve ces couleurs très belles...

Bises...:)

jeff a dit…

Pastelle,
ce qu'il y a de terrible avec les coquelicots, à la différence d'autres fleurs, c'est que si tu souhaites en cueillir un et le mettre dans un verre avec de l'eau, il n'est plus le même... il flétrit, courbe la tête, penche...
C'est vraiment je trouve un fleur d'une banalité insaisissable ! ! ! Ca veut dire quelque chose ?

Bon week-end à toi Pastelle... plein de soleil et de coquelicots !

Céline a dit…

J'ai vu un champ de blé rouge de souvenirs la semaine dernière et je n'avais pas mon appareil sur moi :-( Moi aussi j'adore les coquelicots, si fragiles et qui ne se laissent pourtant ni empoter ou ni envaser, si je puis dire.

Dorota Narwojsz-Szal a dit…

Wybacz mi, napiszę po polsku. Nie będę tego nieudolnie tłumaczyć. Może Tobie się uda zrozumieć sens moich przemyśleń. Wiosna na Twoich zdjęciach jest jak wyciśnięty sok - quinta essentia - myśli, marzeń, obrazów, dźwięków, zapachów... W swoich zdjęciach za kłosami traw, za kwiatami kryjesz myśli... one tak zabawnie wystawiają swoje pyszczki. Są wspaniałe. Zawsze czuję się spokojniejsza, kiedy do Ciebie zajrzę. Wiosna w południowej Francji musi być piękna. Dziękuję.

jeff a dit…

Céline,
"les coquelicots ne se laissent pas envaser"... Tu dis ça parce que tu es allée en camargue ! !...:)

Bises tauresques !

jeff a dit…

Witam Dorota!
Tak piękna, dziękuję za komentarz ... Masz rację ... I nie tłumaczą moje komentarze i nie bardzo dla mnie mili!

Dziękujemy za docenienie tego prostego maku ...:)

Przyjaźnie ...

Rénica a dit…

Quand la page est tournée, le temps passé, il ne reste que souvenirs...Carpe diem oui je pense que c'est la clé du bonheur ; je m'y entraine mais pas toujours facile à réaliser ;-) Ta photo est magnifique les couleurs complémentaires et la composition...j'adore !!! bizz à toi Jeff.

jeff a dit…

Céline,
( tiens, je pensais t'avoir déjà répondu ? ), je cherche, je cherche un champ de coquelicots mais je n'en trouve pas par ici !il n'y a que dans la drôme que j'en ai aperçu des magnifiques l'an passé, vers Dieulefit !...

Bises...

jeff a dit…

Dorota,
dziękuję za komentarz w języku polskim ! I nie reagują często w językach obcych ... Mam ratuj mnie ! ! !

Przyjaźnie

jeff a dit…

Rénica,
peut-on imaginer aussi d'être créateur de souvenirs ?...:) Ce serait un job pour l'avenir !...:)

Amitiés à toi aussi et excellent week-end

Nath a dit…

Ma fleur préférée au Printemps ! Sur la route qui menait à Anduze cet après-midi, les champs de blé étaient parsemés par ce rouge délicat se balançant au vent. A première vue, elles semblent fragiles et pourtant elles résistent aux aléas du temps quelquefois capricieux en cette saison !
Superbe ta photo ! Ce texte l'accompagne à merveille...
Bonne semaine à toi, Jeff.

jeff a dit…

Nath,
Anduze belle ville où il fait chaud et où tu as de la chance de t'y promener...
Tu as raison, c'est vrai... J'ai beau dire que cette fleur est fragile mais en finale elle est très résistante... comme toutes les belles fleurs !...;)

Bises rouges ou à rougir !...